archives

Carte du Languedoc : informations

Vous êtes ici : Exposition virtuelle "Cartes et Plans d'Ancien Régime" / Exposition / Cartes de navigation / 0. Languedoc / Carte du Languedoc : informations

L'auteur : On suppose que Tassin, géographe du roi, actif au XVIIe siècle, est l'auteur de cette carte. Nicolas Tassin, cartographe et géographe du roi Louis XIII, de son vrai prénom Christophe, était commissaire ordinaire des guerres ; il viendra un temps à la librairie et à l’édition. Ingénieur géographe du roi en 1631, il obtient le privilège de dix ans de faire « imprimer, vendre et débiter par qui bon lui semblera les cartes générales et particulières de France et des Royaumes ». En trois ans, de 1633 à 1635, il fit paraître toute son œuvre gravée puis vendit son privilège. Ses ouvrages sont des œuvres de grande vulgarisation à l’usage des voyageurs et des militaires. Il travailla en cabinet d’après des «descriptions» sans aucune base mathématique sérieuse. A la demande de Richelieu, de 1627 à 1634, Nicolas Tassin, géographe de Sa Majesté, travailla à la cartographie des régions cotières, en liaison avec le projet de fortification du littoral. (Source : Larchant)

La lecture du document : C'est une curieuse carte du Languedoc. Il semble que cette carte des provinces du Midi corresponde soit au gouvernement général de Languedoc tel qu'il est décrit par Sanson, avec ses subdivisions et les frontières de ses voisins (Guyenne et Gascogne), soit aux limites des sénéchaussées. Le titre est indiqué dans un demi-cartouche en bas à droite. La carte, ornée d'un cartouche à tête de boeuf pour l'échelle, comporte un cadre gradué et est orientée par une superbe rose des vents. Les limites sont soulignées de vert, jaune et rouge. Les cours d'eau sont indiqués ainsi que le relief (par taupinières rehaussées de brun), et quelques forêts (par des rehauts verts). Différents symboles sont utilisés pour situer les villes et les paroisses, certains surlignés de rouge (notamment Albi, Réalmont et Castres). Leurs noms sont souvent approximatifs et parfois même difficiles à identifier. Des notes apparaissent, au pied des Pyrénées, concernant une rivière qui "passe dessoubs cette montagne", et une fontaine qui "a trois mois durant juin, juillet, aoust, de demie heure en demie heure, flus et reflus". Un petit  bateau a été dessiné sur la Méditerranée.

 Plan du site Mentions légales