archives

En savoir plus... sur les plans de fortifications

Vous êtes ici : Exposition virtuelle "Cartes et Plans d'Ancien Régime" / Exposition / En savoir plus / ... sur les plans de fortifications

L'échec de la révolte conduite par Rohan et la politique de Richelieu consistant à mettre fin au système des places de sûreté protestantes, mènent finalement, après la paix d'Alès en 1628, à la démolition de toutes les fortifications ayant joué un rôle dans les guerres de religion.

Les plans géométraux publiés par Tassin, géographe du roi et commissaire ordinaire des guerres, en 1638 dans "Les plans et profilz des principales villes de la province de Languedoc avec la carte générale et les particularités de chascun gouvernement d'icelles", sont les plans d'étude édités après la destruction des places fortes protestantes tarnaises achevée en 1631. Gravés sans rehauts de couleur, ils représentent au sol les fortifications de Castres, Réalmont et Roquecourbe, les trois grandes villes calvinistes du département. Martin Zeiller, dans "Topographiae Galliae", 11e partie, publié à Francfort par Gaspard Merian en 1661, reprend les gravures des fortifications de Tassin, avec quelques variantes.

 

Voir :

 

Retour

 Plan du site Mentions légales