archives

En savoir plus... sur les cartes, instruments militaires

Vous êtes ici : Exposition virtuelle "Cartes et Plans d'Ancien Régime" / Exposition / En savoir plus / ... sur les cartes, instruments militaires

Sous l'Ancien Régime, les cartographes oeuvrent principalement pour l'armée. La connaissance du terrain permet d'élaborer une stratégie plus efficace, donne un avantage certain sur l'adversaire.

Les documents "secrets" produits sont des cartes de reconnaissance (figures à vue, notes durant les conflits) ou des cartes topographiques levées en temps de paix.

Henri IV inaugure les premières tentatives, et en 1604 sont levées des cartes des frontières, notamment sous la direction de Claude de Chastillon et surtout Jean de Beins, ingénieur pour le roi, géographe du Dauphiné.

Les ingénieurs géographes cherchent à représenter tout ce qui est nécessaire à la stratégie militaire ; se pose alors le problème de la traduction du relief, élément d'importance capitale, qui ne trouve pas solution satisfaisante avant le XIXe siècle. Les cartes militaires sont en principes orientées face à l'ennemi. Ces documents sont indissociables des plans de fortifications.

Avec César François Cassini de Thury débute une autre ère. Durant les campagnes de Flandre, ses plans du théâtre de la guerre, d'une grande qualité, impressionnent Louis XV, qui le charge de lever la carte du royaume, indépendamment des contingences militaires.

 

Voir :

 

Retour

 Plan du site Mentions légales